Chargement...
 

Stratégie Semourais pour planter plus et moins cher

Planter dans une dynamique participative et apprenante.

 

Lancement de pépinières collaboratives


Elles seront gérées par des collectifs bénévoles afin de sensibiliser à la vie des arbres, tout en produisant des plants à des coûts extrêmement bas (frais de fonctionnement des pépinières).

Ces plants cultivés localement auront aussi pour avantage de produire de jeunes arbres : 

 - conditionnés au climat dans lequel ils seront finalement plantés

-  subissant peu de transport

- en pots : avec la terre dans laquelle ils ont grandi, c’est-à-dire avec leurs mycorhizes, champignons, bactéries... 

(Les plants en pots sont environ trois fois plus chers chez un pépiniériste exclaim )


Multiplication des partenaires pour récupérer de la matière organique gratuitement

 

Celle-ci est le plus souvent un « déchet » d’une autre activité dont il s’agit de faire une ressource. En particulier, les biodéchets en ville dont on pourra tirer un précieux compost.

 

Optimisation des préparations de sol

 

Par retour et partage d’expériences mais aussi collaboration avec des chercheurs.


Optimisation de la gestion de l’eau ( ressources et  dépenses )

 

Exemple : oyas, optimisation de la couverture du sol, « polyter », utilisation d’eau grise ou partiellement recyclée, récupération d’eau de pluie, de brouillard… De nombreuses pistes à explorer… 

 

Plantation avec des groupes d’enfants

 

Ces élèves (ou scouts… ) auront suivi les différentes étapes, de la graine à la plantation finale. 

La dimension éducative est cruciale dans notre démarche. 

 

Partage d’expériences entre les planteurs

 

Cela permettra de réduire nos frais auprès d’experts extérieurs. 

 

Création d’une carte interactive

 

...proposant

- Les principales espèces par région pour que chacun (particulier ou enseignant avec ses élèves etc…) puisse expérimenter chez soi la germination, le repiquage ou le bouturage d’arbres ou arbustes.

- La localisation des pépinières collaboratives pour que chacun puisse déposer les plants qu’il a préparés de son côté, afin de les intégrer à un projet de plantation.

- La localisation des partenaires qui nous fourniront en matières organiques. 

- La localisation des terrains à même d’accueillir des « forêts sanctuaires ».

 

Un collectif apprenant pour planter toujours plus d’arbres !

 

Ce tissu complexe, si nous parvenons à le construire, devrait nous permettre de fortement réduire le coût de nos plants. 
Cette baisse des coûts n’a pas pour finalité de vaincre la concurrence, mais de planter toujours plus d’arbres et de forêts.

Il est encore trop tôt pour avancer des chiffres. Le retour d’expérience des dépenses associées aux forêts pilotes nous fournira une base de départ plus solide.

 

Collaborateur(s) de cette page: Flo.Cuvellier et semourais .
Page dernièrement modifiée le Dimanche 4 août, 2019 13:18:00 CEST par Flo.Cuvellier.