Chargement...
 

IA

L’IA va devenir comme l’électricité, elle sera (est déjà) partout. L’or noir c’est la data, individuelle et collective, qui nourrit ces algo. Ce qui est en jeu, c’est notre capacité à exister, réfléchir et construire nos vies librement, dans un contexte de monopolisation rampante par quelques-uns (GAFAM, BATX, NATU...). Alors, le génie digital est sorti de sa bouteille, pour le meilleur ou pour le pire ?

AI for Good / for All ?

Vous y croyez sérieusement?

Il y a un énorme enjeu d’éthique et d’équité, car les “laissés pour compte” de cette révolution en cours seront beaucoup plus nombreux et plus impactés que ceux des précédentes révolutions.

Au XX° siècle, l’enjeu avec l’électricité, le pétrole, la société de consommation, c’était le ”bien-être” matériel (ne plus avoir faim, soif, froid). Aujourd’hui au XXI°, ce qui est en jeu c’est le “bien-être” mental et spirituel (conscience, sens, exister autrement que pour consommer), et tout cela se joue à l’échelle de la planète, car tout est connecté, à tout instant. La noosphère dont parlait Teilhard de Chardin va-t-elle devenir un espace d’intelligence collective, ou son contraire ?

Ensuite, l’IA creuse le fossé entre ceux qui ont et ceux qui n’ont pas accès (parce qu’il faut des moyens pour accéder à tous ces gadgets connectés, sans parler des prothèses, thérapies géniques, homme augmenté et autres améliorations de l’homme), et qu’ensuite ceux qui tiennent les manettes de ces poules aux oeufs d’or ont un pouvoir économique et financier jamais vu dans l’histoire humaine. Zuckerberg, demain président des US avec 1.8 milliards de fidèles dans le monde entier ?

Seule façon d’éviter le pire : informer les gens, que tout le monde comprenne a minima ce que veut dire IA et big data, comment elles pourraient utilisées pour nous influencer à notre insu. Comme à l’époque du Sida, on a appris le “safe sex”. Il faut de toute urgence faire la même chose avec le “safe Internet” et le “safe data”.

L’éthique et le libre-arbitre, clés du futur ! 

Références utiles

  • Dataforgood existe pour rétablir l’équilibre entre les acteurs qui œuvrent pour l’intérêt général et les startups et géants de la “tech”
  • Framasoft est une association qui propose des alternatives aux GAFAM

 

Collaborateur(s) de cette page: jeanmarc26 et thanh .
Page dernièrement modifiée le Mercredi août 8, 2018 11:54:29 CEST par jeanmarc26.