Chargement...
 

Mastodon : une introduction

llustration 1. Le logo, la mascotte et la représentation d’un mastodonte.
llustration 1. Le logo, la mascotte et la représentation d’un mastodonte.


Mastodon est un mot anglais, qui est la traduction française de « mastodonte » pour désigner un animal qui pouvait mesurer 3 mètres de haut. Cependant, je vais vous parler du logiciel, qui permet de créer un microblog. En apparence (voir image ci-dessous), c’est similaire à un blog, c’est à dire une page internet permettant de diffuser des informations. En effet, Mastodon est un microblog, car il permet de publier une information de petite taille pouvant contenir une vidéo, une image, un sondage, du son et un message de 500 caractères (pas plus). Par exemple, le célèbre microblog Twitter est un microblog centralisé. Quant à Mastodon, c’est un microblog décentralisé : vous avez le choix de l’endroit où vos données seront stockées. Enfin, sachez qu’il est possible de connecter des microblogs ensemble pour former un réseau de microblogs. Ce type de réseau est couramment appelé réseau social ou plateforme de microblogage : peu importe le nom, le plus important, c’ est que vous ayez compris l’idée. Chaque chapitre de cet article est composé d’une partie théorique et d’une partie pratique. Bonne lecture !

 

Illustration 2. Ma page personnelle sur Mastodon (dans la langue espéranto)
Illustration 2. Ma page personnelle sur Mastodon (dans la langue espéranto)

 

Un microblog: compte et instance

La théorie

Commençons par une question : c’est quoi un microblog ? Derrière le mot microblog, se cache la notion de compte et d’instance :

2 Figure1

Retenez bien cette phrase : « Une personne est toujours associé à un compte (le sien) et un compte est toujours associée à une instance. ». La figure suivante résume cette phrase :

2 Figure2

 

La pratique

La première chose à faire est de trouver une instance pour y créer un compte : https://joinmastodon.org/communities. Ce lien rassemble est un annuaire d’instances qui est un bon point de départ :

 

2p Annuaire


Je vous laisse chercher une instance en fonction de vos affinités. Chaque instance possède 2 boutons :

  1. « Rejoindre une instance » : cela vous affichera la page de présentation l’instance.
  2. « Parcourir l’annuaire » : cela vous affichera tous les comptes de l’instance.

Dans mon exemple, j’ai pris l’instance esperanto.masto.host. La page de présentation de cette instance se présente ainsi :

2p Inscription


La page affichée offre 3 possibilités :

  1. Créer un compte
  2. Se connecter à son compte
  3. Une présentation de l’instance (l’administrateur de l’instance et son nombre d’abonnés)

À partir de là, une personne pourrait se poser 2 questions:


Question 1 : Où se trouve les données liées à mon compte ?
Sur le serveur (un ordinateur) de l’instance. Dans cet exemple, après une inscription, mon compte se trouvera sur le serveur de l’instance « Espéranto », qui est l’adresse esperanto.masto.host.
Question 2: Est-il possible de déplacer mon compte pour la mettre sur une autre instance ?
Oui. Vous êtes responsable de vos données.


Ce chapitre sur la notion de microblog est maintenant terminé. Aussi, je vous propose d’aborder la publication et la lecture d’un message.

Publier et lire un message

La théorie

Après votre demande de création de compte sur une instance, il est fort probable que vous ne soyez pas seul. Par exemple, si une instance possède 3 comptes, alors elle ressemblera à cela :

3 Figure1


Supposons que vous souhaitez publier un message m qui sera lu par tous les utilisateurs possèdant un compte sur la même instance que vous. La figure suivante résume l’idée :

3 Figure2


Vous avez vu, dans le précédent chapitre, qu’il existait beaucoup d’instances sur Internet. Aussi, il est possible de s’abonner au compte d’une autre instance :

3 Figure3


Ainsi, si un compte de l’instance B est abonné au compte d’une instance A qui publie un message m, alors le message peut-être visible par 4 comptes :

3 Figure4


Dans la figure ci-dessus, le message m est visible par les 3 comptes de l’instance A et 1 compte de l’instance B. Pour terminer, voici un dernier schéma :

3 Figure5


Dans cette configuration, une personne (dont le compte n’a pas d’abonné) décide de publier un message m qui sera vu par les comptes de son instance (l’instance A), mais également aux abonnés des comptes de l’instance A. Il y aura donc bien 4 comptes qui verront le message.

La pratique

Après vous êtes connecté à votre compte, qui est associé à une instance, la page d’accueil s’affiche :

3p Accueil


La page de votre compte est composée de 3 zones :

  1. Celle pour publier un message
  2. Celle pour lire les messages. On l’appelle le fil de messages.
  3. Celle pour naviguer dans l’instance (le microblog)

Nous allons présenter plus en détail ces 3 éléments.

Publier un message

Vous souhaitez publier un message ? Seulement voilà, vous êtes désormais un mastodonte : un grand et gros animal qui fait des « pouets ». Ne vous étonnez donc pas si vous voyez le bouton « POUET » à la place de « PUBLIER :

3p Poueter


Sous la zone blanche, où vous écrivez votre message composé 500 caractères au maximum, il y a 4 icônes. Si vous les survolez, un texte s’affichera pour décrire leur fonction :

  1. Ajouter des images, une vidéo ou un fichier audio
  2. Ajouter un sondage
  3. Ajouter la confidentialité du message
  4. Cacher votre message derrière un avertissement

Je vais seulement vous parler de la troisième icône, représentée par le cadenas. En cliquant dessus, on voit apparaître ceci :

 

3p Visibilité


Il y a 4 niveaux de confidentialités, c’est à dire 4 manières de rendre votre message visible :

  1. Public : Le message sera vu par tous les comptes qui sont abonnés au votre, ceux qui sont situés sur votre compte, mais également tous les abonnées aux comptes de votre instance.
  2. Non listé : Le message sera vu par tous les comptes qui sont abonnés au votre, mais également les comptes de votre instance.
  3. Abonné(e)s : Le message sera vu par les comptes qui sont abonnés au votre.
  4. Direct : Le message sera vu seulement par les comptes que vous renseignez.

Ça n’est pas clair ? Si vous reprenez la partie « La théorie » de ce chapitre, le niveau de confidentialité « Public » correspond à la dernière image.

Lire les messages

Reprenons un peu de hauteur, en repartant sur la page d’accueil :

 

3p Accueil


Les messages publiés s’affichent au milieu de l’écran (zone 2). Cet écran s’appelle le fil de messages. Ces messages peuvent être les vôtres ou bien ceux des comptes auxquels vous êtes abonnés.

Pour filtrer les messages en fonction de l’origine des comptes, vous pouvez sélectionner l’un des ces 3 boutons sur le menu de navigation (zone 3) :

  1. Fil public global : les messages des comptes de votre instance, ceux auxquels vous êtes abonnés et ceux qui sont relayés par les comptes auxquels vous êtes abonnés. (voir dernière image de la partie « La théorie » dans ce chapitre)
  2. Fil public local : les messages des comptes de votre instance et ceux auxquels vous êtes abonnés.
  3. Messages directs : les messages que l’on a publié spécialement pour vous

Une fois le fil sélectionné, vous voyez les messages apparaître au milieu de l’écran. Arrêtons-nous quelques instants sur la structure d’un message :

 

3p ZLire


Un message se décompose en 3 zones :

  1. Celle de l’identité de la personne qui a publié le message. Ici, la personne s’appelle « Blogaro », son compte s’appelle « blogaro » et l’instance de son compte est « tvitero.com ». Le signe « @ » informe à Mastodon que le nom qui suit est soit un compte, soit une instance.
  2. Celle du message. Ici, le message est composé d’un texte (« Ĉio estas amo ») et d’un lien vers une page internet (uea.facila.org).
  3. Celle des actions possibles sur le message.

Les actions possibles sont représentées par 4 icônes :

  1. Répondre au message
  2. Publier le message sur le compte de votre instance
  3. Ajouter aux favoris : le message sera enregistré dans vos « favoris » et une notification sera envoyé à l’auteur du message (qui sera sans doute flatté)
  4. Afficher d’autres actions : Il existe, par exemple, une action « Ajouter au marque-page ». C’est comme « Ajouter aux favoris », sauf que l’auteur du message ne recevra pas de notification.

 

Conclusion

J’espère que ce bref aperçu vous aura donné envie d’en savoir davantage sur Mastodon. Si vous souhaitez créer votre propre instance et que vous ne savez pas comment faire, je vous recommande de contacter une personne sur cet annuaire : https://chatons.org. Il y a de fortes chances que vous trouviez quelqu’un pas loin de chez vous, qui répondra à votre besoin.



4 Fin  

Collaborateur(s) de cette page: Rubujeto .
Page dernièrement modifiée le Mercredi 7 avril, 2021 14:26:59 CEST par Rubujeto.